17.1/20

DYNAVAP M 2020 AU MEILLEUR PRIX !

Le vaporisateur VapCap Dynavap « M » est l’entrée de gamme du fameux fabricant américain Dynavap.

Chaque année, ce vaporisateur portable à chauffe manuelle bénéficie d’une mise à jour technique et esthétique !

En effet, ceux qui connaissent le concept savent qu’il n’est nul besoin d’en changer mais que son amélioration est toujours bienvenue…

Ce n’est pas pour rien que le Dynavap « M » est l’un des vaporisateurs les plus connus et vendus sur le marché !

Découvrez notre test et avis du Dynavap « M » 2020 !

MODELE The « M » 2020
FABRICANT Dynavap
DATE DE SORTIE 2020
NOTE 16.3/20
MEILLEUR PRIX 75€
TYPE DE VAPORISATEUR Vaporisateur portable
BOL Inox
PANEL DE TEMPERATURES -150°C à + 220°C
TYPES DE VEGETAUX Plantes et concentrés
TYPES DE CHAUFFES Conduction
VAPEUR Tiède
SOURCE D’ENERGIE Briquet à flamme dure
UTILISATION PENDANT LA CHARGE
Non
DIMENSIONS 9cm*1cm
POIDS 19g
GARANTIE CONSTRUCTEUR Non

Les caractéristiques du vaporisateur portable Vapcap « M »

  • Nouveau Design
  • Chauffe manuelle
  • Contrôle de la température
  • Vapeur à la demande
  • Bol en inox ajustable
  • Connecteur Bubbler 10mm
  • Airflow/tirage non réglable
  • Plantes et concentrés
  • Vapeur  tiède
  • Respect des saveurs

Vaporisateur « M » 2020 Notation Vaporisateur « M » 2020 Avis
RAPPORT QUALITE/PRIX 18/20 Le meilleur vaporisateur à ce prix !
QUALITE DE VAPEUR 26/30 Rendu excellent
QUANTITE DE VAPEUR 8/10 Nuages massifs avec un peu de maîtrise
PANEL DE TEMPERATURES 7/10 Entre -150°C et +220°C
AUTONOMIE
8/10 ND : briquet à gaz
TEMPS DE CHAUFFE 9.5/10 Quelques secondes !
ERGONOMIE/UTILISATION 9/10 Toujours aussi petit, efficace et pratique
NOTE TOTALE SUR 100 85,5/100 Le meilleur vaporisateur à moins de 100 € !

Vaporisateur portable « M » 2020  par conduction

Rien de neuf en 2020 au niveau du système de chauffe de ce nouveau Dynavap « M », qui fonctionne par conduction avec un briquet à flamme bleue.

Rassurez-vous, si l’utilisation d’un briquet est requise, il n’y a pas de contact entre le feu et les plantes, et le Dynavap est bien un vaporisateur portable qui fonctionne sans combustion !

Pour rappel, la chauffe par conduction implique qu’il y a contact direct entre la plante et l’élément de chauffe pour générer la si désirée vapeur.

Dans le cas contraire (lorsque la plante n’est pas en contact avec l’élément de chauffe) nous parlerions de chauffe par convection.

Ce fameux élément de chauffe, dans le cas du Dynavap, c’est le petit capuchon qui recouvre la chambre à plantes et que nous chaufferons avec notre briquet.

Sa particularité, outre de chauffer et refroidir assez rapidement, est d’émettre un « clic-clac » lorsque la température idéale de vaporisation est atteinte !

Qualité de vapeur du vaporisateur « M » 2020

Avec sa conception entièrement métallique (à l’exception des joints toriques), on peut se douter qu’aucun élément ne viendra dénaturer la vapeur produite par le Dynavap M 2020.

En effet, beaucoup de vaporisateurs, parfois bien plus chers, incorporent plastiques et/ou silicones ainsi que batteries et composants électroniques…

Le chemin de vapeur est la plupart du temps isolé de l’électronique et des batteries (méfiez vous si ce n’est pas le cas) mais dégrade sensiblement le rendu de la saveur lorsqu’il incorpore des plastiques…

Ainsi, le rendu aromatique d’un Dynavap surpassera sans problème celui de ses concurrents électronique d’entrée de gamme !

Les premières bouffées sont fraîches puis viennent à devenir tièdes, les suivantes pourrons être chaudes si l’on enchaîne successivement les chauffes.

Autonomie et temps de chauffe du Dynavap « M » 2020

Comme nous le disions plus haut, le Dynavap « M » 2020 fonctionne avec un briquet plutôt qu’une batterie électronique.

Cela nous émancipe de la dépendance à l’électricité, mais nous mène à celle du gaz.

Avec un briquet au réservoir conséquent, on peut facilement espérer une autonomie bien plus conséquente qu’avec du matériel électronique !

Pour peu que vous ayez une bonbonne de gaz sur vous ou dans vos bagages, l’autonomie sera presque sans limites…

Notez que les briquets requis pour les Dynavap sont les dits « tempête », « turbo », ou encore « flamme bleue » et « flamme dure ».

En effet, la flamme des briquets classiques, dits à « flamme molle » est trop large tout en étant peu puissante, ce qui rend la chauffe lente et imprécise.

De plus, ces briquets inadaptés laissent une accumulation de suie sur le capuchon.

Selon la puissance de votre briquet ainsi que la température ambiante, vous pouvez espérer chauffer en environ 10 secondes.

Vaporisateur M 2020 contrôle de température sonore

Avec sa con ception en métal, le M 2020 est bien sur dépourvu d’écran numérique ou de voyant pour afficher la température.

C’est donc l’utilisateur qui est chargé de chauffer le vaporisateur à la température voulue.

Heureusement, l’élément de chauffe -le Cap- lui apporte assistance avec un signal sonore lorsque la température désirée est atteinte.

Le mécanisme est très simple, une double paroi se situe au fond du Cap et viens s’entrechoquer avec la chauffe en un « clic-clac » caractéristique.

Plus nous chauffons à proximité de cette double cloison, plus elle s’entrechoque vite et plus la température est basse.

À contrario, plus nous chauffons loin et plus la température augmente !

Ainsi, le Dynavap vous offre un panel de température d’environ 170-220°C, qui permet de vaporiser un éventail de plantes correct.

Mais pas de pratiquer la phytothérapie avec toutes les plantes, car les plus fragiles comme la menthe (<150°c) ne seront pas compatibles.

Dynavap « M » ergonomique et pocket-friendly !

En effet, les vaporisateurs Dynavap sont sans aucun doute les vapos les plus petits du monde…

Pas plus gros que mon petit doigt et à peine plus long, le « M » 2020 se range partout facilement.

On pourrait presque en oublier sa présence en poche avec son poids de 19 grammes…

Sa prise en main est excellente, sa conception en acier en fait également l’un des vaporisateurs les plus robustes.

En fait, les Dynavap sont pour moi les vaporisateurs les plus pratiques et portables, bien que l’utilisation du briquet soit préférable à l’abri des regards !

La casquette du Cap est très pratique pour tasser et curer le bol de plantes.

Avec cette édition 2020, on peut voir que les courbes du M ont été acérée pour un design plus masculin.

On peut constater que l’airflow a été changé, il se présente maintenant sous la forme de deux fentes plutôt qu’un trou circulaire, et offre un meilleur contrôle.

De plus, la contenance de la chambre est ajustable et il est possible de déplacer la grille pour la réduire à 50% !

Pour finir, les amateurs de bubblers apprécierons l’embout buccal calibré en 10mm mâle compatible avec les prises femelles 10 mm!

Dynavap « M » entretien

Comme toujours, je vous encourage à entretenir régulièrement votre vaporisateur pour une expérience optimale.

Effectivement, un vaporisateur sale aura tendance à dégager des goûts parasites de plantes cuites qui pourrons dénaturer les arômes ne notre plante fraîche.

Dans le cas du vaporisateur portable M 2020, nous aurons besoin d’alcool ISO (99,9%) ou au moins du 90°C, et d’un coton tige.

Nous plongeons le M démonté dans un récipient d’alcool et le laissons tremper au moins un bon quart d’heure.

Pour aller plus vite, nous pouvons curer le condenseur interne et la chambre à plante (Tip) avec l’aide du coton tige !

Avec le temps et le contact du feu, la chambre à plante et le Cap peuvent accumuler de l’oxydation qui ne partira pas avec de l’alcool.

Pour m’en débarrasser, je frotte avec du bicarbonate de soude humidifié avec très peu d’eau !

Je procède au nettoyage à l’alcool une fois par semaine et au bicarbonate une fois par mois, mais libre à chacun d’adapter la cadence.

Rincez à l’eau et séchez bien avant de vaporiser à nouveau !

Utilisation du vaporisateur Dynavap « M »

Comme tous les vaporisateurs Dynavap, le M 200 demande un petit apprentissage.

Lors de la première utilisation, je vous conseille de faire un essai à vide pour vous familiariser avec son mode de chauffe.

En effet, vous devez bien comprendre le système des « clics » pour utiliser le M correctement…

Lorsque la température est atteinte, le Cap émet un « clic-clac », ainsi que lorsque la température est redescendue ce qui rend la chauffe à nouveau possible.

Si nous chauffons à nouveau sans avoir attendu le « clic-clac » de refroidissement, la paroi n’émettra pas de signal et nous aurons de grande chances d’obtenir une combustion… Beurk.

En outre, il est important de bien faire tourner le Dynavap entre vos doigts pour chauffer toute la circonférence du Cap et obtenir une cuisson homogène des plantes.

Comme nous avons vu plus haut, en chauffant près de la double cloison (cachée dans le bourlet au bout du cap) nous aurons une température basse et inversement !

Bonnes vapes 🙂

Les + du Dynavap « M » Les – du Dynavap « M »
1 Contrôle de la température Demande un petit apprentissage
2 Bouffées à la demande
3 Ergonomie record/solidité
4 Qualité de vapeur
5 Rapport qualité/prix

[/fusion_table]

Résumé

Dynavap nous prouve que l’adage « on ne change pas une équipe qui gagne » n’est pas valable chez eux !

En effet, le succès international du « M » en acier inoxydable suscite toujours autant d’engouement d’années en années.

Toujours plus beau et techniquement amélioré, sans perdre ce qui lui a procuré son succès initial, le M reste une référence incontournable !

Cette édition 2020 est sans doute la plus agréable à manier que j’ai put essayer, le grip offre une  excellente prise en main qui fait défaut aux anciens « M ».

De plus, la possibilité de réduire la chambre à plante comme avec les Omnivap en Titane me fait bien plaisir !

Pour conclure, je dirais que le Dynavap « M » 202o est une formule gagnante, mais en mieux !

Le pack vaporisateur Dynavap « M » 2020

– 1 vaporisateur Dynavap « M » en acier inoxydable
– 1 étui en carton

Il vous manque juste un briquet torche !